Biographie

Biographie de Yves Ulysse Jr

 

STYLE EXCITANT

Junior Ulysse se démarque par son jeu de jambes. C’est ce qui rend son style de boxe aussi électrisant. En plus, Junior impressionne par sa rapidité. Ses attaques fusent de tous les cotés et à la vitesse de l’éclair. Enfin, dû à une défensive impeccable, Junior Ulysse incarne à merveille l’adage bien connu : «Toucher sans se faire toucher».

BOXE AMATEUR

Dès l’adolescence, Junior Ulysse s’illustre dans plusieurs sports tels le basketball, le football et le taekwondo. À 19 ans, Junior entend parler de Floyd Mayweather Jr qui se bat pour 35 millions. Il se dit alors : «je me bats dans la rue pour zéro et lui il fait 35 millions pour un combat. Je vais aussi faire de la boxe». Quelques jours plus tard, Junior se rend au Club de boxe Champion, situé dans le quartier St-Michel.

Après seulement deux ans de boxe amateur, Junior Ulysse devient le champion provincial de sa catégorie de poids en remportant les «Gants Dorés». Puis il participe à son premier tournoi international, soit aux Jeux de la Francophonie au Liban (2009). Dans la même année, Junior remporte le tournoi de qualification canadienne et devient le meilleur boxeur amateur au Canada chez les 64 kg. En tant que représentant du Canada, Junior participe alors aux Jeux du Commonwealth (2010) en Inde où il atteint les quarts de finale.

Mais c’est en 2011, à Porto Rico, que Junior Ulysse se signale de façon notable en remportant la médaille d’argent après avoir défait le Portoricain chez lui. En finale, il faut souligner la performance exceptionnelle de Junior alors que, dans un combat serré, il s’est incliné contre nul autre que le champion du monde (2011), Everton Lopes.

Puis en 2012, lors du tournoi de qualification olympique au Brésil, Junior Ulysse élimine Lexton Bates de Trinité-et-Tobago, mais s’incline par seulement un point en quart de finale contre le colombien Cesar Villarraga. Lors de ce combat, Junior était en avance aux points jusqu’à trente secondes de la toute fin. Il faut indiquer qu’une mauvaise grippe l’avait diminué. Ceci est d’autant plus malheureux qu’une victoire l’aurait qualifié aux Olympiques.

Par ailleurs, en avril 2013, Junior Ulysse remporte son premier tournoi international, en Serbie. Une médaille d’or qu’il a obtenue en battant chez lui le Serbe lors de la demi-finale pour ensuite disposer de l’Écossais en finale. Enfin, au Kazakhstan, lors des Championnats du monde, Junior parvient jusqu’à la huitième de finale où il perd par décision partagée contre l’indien Manoj Dumar.

En bref, il faut retenir ici que très peu de boxeurs amateurs ont réussi à performer autant que Junior sur la scène internationale après avoir débuté la boxe aussi tardivement (l’âge de 19 ans). Ainsi, Junior Ulysse termine brillamment sa carrière amateur en étant parmi les meilleurs au monde.

CHEZ LES PROFESSIONNELS

Après avoir été recruté et signé par Interbox, Junior Ulysse effectue son premier combat professionnel le 18 janvier 2014. Depuis ce moment, Junior accumule les victoires. Son plus grand exploit survient lorsqu’il se rend à Verona, New York, USA, livrer un combat contre un prospect de «Golden Boy Promotions». Contre toute attente, Junior détruit alors son adversaire Zachary Ochoa (16-0) et le force à l’abandon. Grâce à cette victoire en date du 11 mars 2017, il met la main sur la ceinture NABF junior super lightweight.

FR